Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
BIENVENUE SUR LE BLOG DE VICKING38

BIENVENUE SUR LE BLOG DE VICKING38

Découvrez ici des moments de vie, pêche, nature, escapades, également le plaisir de mes découvertes.

Publié le par VICKING38
Publié dans : #Rando-Pêche

Rando-pêche, direction le lac de la Muzelle, avec une nuitée en refuge.

 

... Départ depuis Bourg d'Arud, dans la vallée du Vénnéon.

...  Il faut dans un premier temps traverser le hameau de l'Alleau depuis le fond du parking et monter dans la forêt sur un raide chemin empierré, pour ensuite rejoindre le magnifique lac aux belles pelouses alpine .

... Il est cinq fois moins fréquenté que le Lauvitel ... Certes, la distance et le dénivelé ne sont pas les mêmes, mais le refuge à proximité permet d'envisager une randonnée sur deux jours et c'est ce que nous allons faire.

... A cette époque de l'année, les journées sont bien plus courtes et la seconde raison et que l'on souhaiterai profiter au maximum de ce cadre idyllique.

LE LAC DE LA MUZELLE .  .  .

Itinéraire depuis Grenoble (environ 66 km, en ~ 1h 20 mn) : Prendre la direction de Vizille > Bourg-d’Oisans > Bourg-d’Arud > Traverser le torrent du Vénéon > Tourner à droite, juste après le pont et garez-vous au fond du parking de l’Alleau.

 

Durée de la montée : 3h35

Distance : 5 km 200

Dénivelé : 1260 m (par le trajet 38) 

 

Cartographie : IGN 1/25000° - 3336 ET - Les Deux Alpes - Olan - Muzelle -  Parc National des Ecrins (en compagnon)

 

Autres itinéraires possibles :

- 38a : 9h 30 AR > D : 1780 m

- 38b : 9h 10 AR > D : 1690 m

- 38c : 9h 30 pour le circuit > D : 1680m

LE LAC DE LA MUZELLE .  .  .

La longue montée s'effectue d'abord dans le creux d'une belle vallée en longeant le  torrent de la Pisse.

LE LAC DE LA MUZELLE .  .  .

... Et, il est très joli ! ... Il y aurait vraiment de quoi si attarder.

LE LAC DE LA MUZELLE .  .  .

... Mais nous ne perdrons pas de temps, la montée et loin d'être fini et on souhaite en faire un maximum à l'ombre. 

LE LAC DE LA MUZELLE .  .  .

 Nous arrivons au pied d'une  grande pente de schistes effectué sur un bon sentier.

LE LAC DE LA MUZELLE .  .  .

... Malgré cette remarque initiale, sur un petit dévers anodin, mais friable, il y aura une perte d'adhérence suite à un manque d'inattention ... et voici le résultat ! 

LE LAC DE LA MUZELLE .  .  .

... L'écorce du vieux chêne en a pris un sale coup ! ... voilà ce qu'il arrive quand on lève les yeux vers le ciel pour regarder trop au loin ... Un comportement de jeune gland, oui ! 

LE LAC DE LA MUZELLE .  .  .

... Nous traversons maintenant le torrent sur un pont de bois ... On attaque dès à présent les 45 mn de montée en lacets raide en direction du lac, elle se termine au milieu des reliefs aux belles pelouses avec une grande série de longues marches exposés plein soleil. 

LE LAC DE LA MUZELLE .  .  .

... Nous y voici ! ... Le "bonheur suprême" est palpable, car c'est toujours aussi beau !

...  L'endroit est féerique avec ses vastes  pelouses entretenues par un troupeau de brebis, dont la bergerie est à droite.

LE LAC DE LA MUZELLE .  .  .

... Sur le côté du refuge, on refait le plein d'eau.

... Au fond d'un petit seau, de l'eau stagnante avec beaucoup d'indications sur les insectes que l'on trouve autour du lac et d'ont les poissons se nourrissent (des fourmis volantes, petit perlidae ... des chironomes et autres diptères en tous genres.

... En rajoutant les sauterelles et certains petits coléoptères et bien sûr quelques éphémères, nous ne sommes pas loin d'avoir toute la panoplie des insectes qu'il y a sur ces lieux.

LE LAC DE LA MUZELLE .  .  .

Le  refuge  est à une altitude 2130 m, il  est ouvert de mi-juin à la fin septembre (70 places) ... avec en plus la possibilité de se restaurer.

... En Refuge d'hiver (10 places) 

... Pour plus de renseignement c'est >>>  ici

Contact : 04.76.79.02.01 ou 04.76.80.11.44

LE LAC DE LA MUZELLE .  .  .

 Profondeur du lac de la Muzelle : 18 m

Superficie : 9 ha

 

Température de l'eau au fond : 4°C toute l'année

 En surface :  la  température dépasse rarement les 10°C

 

... Pour la pêche, ce lac fait partie des 10 lacs iserois soumis à une réglemention  particulière ... voici les dix lacs en question et les massifs où ils se trouvent :

Massif de l'Oisans : Labarre,  La Muzelle 

Massif de Belledonne : Le Blanc, Le Crop, Le Grand Doménon, Le Petit Doménon 

Massif de la Grande Valloire : La Folle , Le Noir , Le Blanc   

Massif des Rousses : La Fare 

 

Rappel de la réglementation pour ces dix lacs :

... La pêche est soumise aux mêmes conditions que les autres lacs de montagne, mis à part pour les dispositions suivantes :

 

TAILLE MINIMALE DE CAPTURE :

18 cm -> pour les espèces de truite et le saumon de fontaine

35 cm -> pour le christivomer

... Pas de taille minimale pour l’omble chevalier.

NOMBRE DE CAPTURES AUTORISÉ :

10 salmonidés maximum (toutes espèces confondues) dont 1 christivomer.

... Pas de taille ni de quota pour l’omble chevalier.

(les autres lacs de montagne  c'est six prises au total, avec une taille minimum de 23 cm, sauf pour le christivomer qui est de 35 cm)

CARNET DE CAPTURE OBLIGATOIRE :

Les pêcheurs doivent obligatoirement remplir leur carnet de captures (à récupérer sur un dépliant ou sur le site de la Fédération www.peche-isere.com ... le carnet de capture est à restituer en fin de saison à la Fédération de Pêche.

LE LAC DE LA MUZELLE .  .  .

... Pour mieux comprendre la vie d'un  poisson  dans ce lac au court d'une année :

Le lac est recouvert d'une épaisse couche de glace et de neige (environ 2,80m) ... (mélange glace/ neige/eau en mars) durant huit mois de l'année (d'octobre à juin).

... Au dégel, le lac est alimenté par des eaux de fonte des neiges et du glacier qui le surplombe, ces eaux sont très peu minéralisées : les principaux ions (hydrogénocarbonates, calcium, magnésium) proviennent de la dissolution de roches constituant le bassin versant.

... En été la température maximale de l'eau de surface ne dépasse que très rarement les 10° C ... Au fond la température est constante, été comme hivers, 4 °C.

... En hivers la couche d'eau en contact avec la glace est de 1°C.

LE LAC DE LA MUZELLE .  .  .

La population piscicole du lac :

l'omble chevalier est le poisson le plus présent dans ces eaux ... Cette espèce trouve dans ce lac les conditions minérales pour se reproduire, mais présente une croissante faible.

... Bien que les truites aient été introduites par les fédérations de pêche, seul quelles rares individus se maintiennent dans le lac.

... L'omble chevalier a aussi une origine anthropique, mais il se maintient grâce à une reproduction naturelle.

Son  régime alimentaire :

Il est  composé essentiellement de larves et de nymphe de diptères Chironomidae ... L'essentiel de son alimentation est au mois de juillet, lors de l'émergence des nymphes de Chironomidae, à ce moment-là, les nymphes doivent traverser toutes la couche  d'eau avant de se métamorphoser en insecte adulte, constituant alors une quantité de proie très vulnérables ... Une manne de nourriture facile à attraper pour tous les poissons de ce lac.

LE LAC DE LA MUZELLE .  .  .

La taille des poissons ici :

... Ils dépassent que très rarement les 20 cm, quels individus peuvent atteindre des tailles plus élevées ... La faible croissance est due aux températures faibles quelle que soit la saison et également à la pauvreté des ressources trophiques, l'essentiel de la nourriture se fait en trois semaines consécutives, à la débâcle ou les températures et la nourriture augmente.

... Vient en complément alimentaire d'été tous les insectes qui vivent sur les soles herbeux ... fourmi, sauterelle, coléoptère et autres diptères souvent poussées par le vent dans l'eau

Reproduction :

... La pauvreté du lac contraint les ombles chevaliers à ne se reproduire que tous les deux ans, ceci constitue une des adaptations de cette espèce aux conditions difficiles des lacs de haute altitude.

 

Revenons sur les contours du lac : en face, les cheminées de fée et la roche percée dressent fièrement leurs silhouettes façonner par le temps ... peut-être que demain nous irons les voir de plus prêt ? 

LE LAC DE LA MUZELLE .  .  .

Le premier omble chevalier sera pris par Malika ...

LE LAC DE LA MUZELLE .  .  .

 ... Les conditions de pêche sont très difficiles ... Une vraie mère d'huile ! ... tout ce que je n'aime pas en lac de montagne. 

LE LAC DE LA MUZELLE .  .  .

 ... Il faudra être très mobile pour enfin tirer notre épingle du jeu ... En suivra une belle série localisée dans une cassure. 

LE LAC DE LA MUZELLE .  .  .

... Le vent animera le lac sur le soir, l'heure où nous décidons de se rapprocher du refuge.

LE LAC DE LA MUZELLE .  .  .

Je viens de percevoir "mes chaussons" pour  me permetre d'accéder à l'intérieur du refuge ... Par la même occasion, je vous gratifie d'une belle grimace.

... On va pouvoir profiter maintenant de ce joli refuge à l'accueil très sympathique, nous sommes 14 à avoir eu la même idée pour ce soir ... l'ambiance et l'accueil sont chaleureux, on ce retrouve entre montagnards pour échanger sur notre journée et celle du lendemain.

... La passion est commune, même si les accents sont souvent différents, Strabourg côtoie l'Ecosse ... La Belgique, les Haute Alpes, la Colombie est également représentée ... Mais il y a aussi des gens du crue, tout ça dans une ambiance de partage.

La nourriture et copieuse et abondante, il ne faut pas venir manger en refuge et espérer faire un régime ... ici on fait des stocks de calories ... le carburant du lendemain !

LE LAC DE LA MUZELLE .  .  .

... Voici notre dortoir, ainssi qu'une partie de la salle à manger.

LE LAC DE LA MUZELLE .  .  .

Le lendemain matin, après un bon déjeuner, on se sépare, contient d'avoir passé là une belle "tranche de vie" ... Un moment mémorable et chaleureux où la bonne humeur et la joie de vivre était de paire, pour s'être invité au refuge.

... On s'éloigne en se souhaitant une bonne journée ... Chacun à dans sa tête le chemin qu'il lui reste à parcourir ... Nous on va tester la pêche au lac de bon matin.

LE LAC DE LA MUZELLE .  .  .

... On retrouve le miroir de la vielle, mais avec d'autres lumières.

LE LAC DE LA MUZELLE .  .  .

... De bien belles lumières ascendantes, pour un magnifique endroit.

LE LAC DE LA MUZELLE .  .  .

On emploiera plusieurs techniques pour tenter de séduire ces diables de poissons.

... En venant pêcher ici, je pensais provoquer quelques poissons à vue, comme je l'avais fait majoritairement il y a trois ans, je n'ai pas eu la chance d'attaquer un seul poisson avec cette technique.

... Côté activité de surface, il y a bien eu des gobages sur des éclosions de chironomes, mais la bande de poissons qui suivaient étais bien trop petit pour que je m'y intéresse davantage.

LE LAC DE LA MUZELLE .  .  .

Ce matin, nos prises seront plus isolées et de manière sporadique ... beaucoup d'ombles pris en seconde partie de la matinée (taille moyenne, comme il y a trois ans (16 à 17 cm) ... mais cette fois ci, il y a eu plus gros jusqu'à 23 cm.

(pour info : un tiers de nos prises dépasserons les 16 cm) 

LE LAC DE LA MUZELLE .  .  .

... Il y a eu également deux truites fario.

LE LAC DE LA MUZELLE .  .  .

... Voici la plus grosse.

LE LAC DE LA MUZELLE .  .  .

Vers midi le temps changera, c'était pressenti ainsi, avant notre départ la veille. 

LE LAC DE LA MUZELLE .  .  .

Nous avions prévue d'aller voir de plus prêt les cheminées de fée ... Le vent et le froid nous en ont dissuadé ... Nous avons alors décidé d'aller prendre un petit carburant au refuge avant de redescendre tranquillement, sans être inquité davantage par le temps menassent.

LE LAC DE LA MUZELLE .  .  .

... Une petite vidéo pour conclure   cette escapade montagnarde de toute beautée ... Je vous souhaite un bon visionnage ... @ Bientôt.

Commenter cet article

pappy-jeff 23/09/2013 17:49

Bonjour les vagabonds de l’Isère
Une bien jolie rando faite sur deux jours, si j'osais je dirait que c'est le pied, mais pour ce coté du corps tu n'as pas fait semblant, je pense que la poche de glace était la bienvenue en fin de journée;
Car tant que c'est chaud ça va mais après c'est une autre histoire
Merci pour ce partage, que je n'ai regardé que cette après midi, car pour vos "exploits" il faut du temps afin de ne rien louper de ces charmants endroits ou vous nous emmenez
A+
pappy

VICKING38 23/09/2013 20:13

c'est bien ma crainte :(

pappy-jeff 23/09/2013 19:47

jusqu'à l'os mon ami
A+

VICKING38 23/09/2013 19:02

Salut PP-J,

J'étais vraiment proche du torrent, alors je me suis nettoyé avec de l'eau très fraîche avant de procéder à la désinfection ... du secteur.

Ce qu'il m'a le plus gêné, c'est les mouches, à chaque fois que je faisais une pause, c'était la rué, j'en ai compté jusqu'à trente et ça arrivait encore ... Je veux bien leurs laisser une goutte de sang, mais j'avais peur qu'elles pondent sur la plaie.

... Depuis j'ai appris qu'il existait un remède qui s'appelle l'asticothéraphie ... ou les asticots s'occupent des chaires nécrosée (oui, mais jusqu'à ou ???)

@+ René

Phil3665 23/09/2013 11:43

Salut,

J'espère que tu ne t'es pas fais trop de mal !
C'est un lac magnifique, mais il faut y aller et c'est très dur.
Je l'avais fait il y a quelques années et en arrivant sur place, j'avais pris un orage...
Pas de pêche et une redescente à toute vitesse.
Vous avez eu une météo plus généreuse et vous avez bien pu en profiter.
Bravo encore pour tes superbes reportages.

A+

Phil

VICKING38 23/09/2013 15:15

Tout va mieux, merci Phil,

La météo nous a fait un beau cadeau, c'est vrai.

... On aurait peut-être pu rester un peu plus longtemps, mais, nous étions rassasier, on a préféré rentrer tranquillement, le temps avait bien changé ... pour les prévisions climatiques, on fait bien attention à cela avant de partir (bien que ça ne soit pas une science exacte, cela aide bien à savoir quoi mettre dans son sac)

Parfois ça met arrivé de tenter et de prendre un risque aussi ... mais les orages en montagne ça peut- être très violant ... j'ai encore les souvenirs de gros grêlons aux lacs Roberts ... Oulala qu'ils faisaient mal !

@+ René

Martine 64 21/09/2013 16:28

Salut René
Comme d'habitude un magnifique reportage agrémenté de superbes paysages. Quel plaisir de regarder tout cela !!!!
Bon René, il faut que tu fasses attention .... Hé ! il existe des genouillères, des jambières, des coudières ..... .... protège toi pour faire tes sorties !!!!! ..... (mdr)
J'ai l'intention de suivre encore tes aventures , alors prends bien soin de toi !!!!
bisessssssssssssssssssssssssssssssssssssss

VICKING38 23/09/2013 15:33

A mon âge , je fais plus attention à ça ...celui-là, il à déjà des cicatrices , car j'ai des ligaments artificiel dans le genoux (en dacron) ...

Martine 64 23/09/2013 15:21

Je pense qu'on fait tous la même chose !!! ....et la gamelle est là !!!
Fais gaffe ce serait dommage que la gratouille laisse des traces ....
Bisesssssssssssssssss

VICKING38 23/09/2013 15:21

Je prends cela comme un rappel à l'ordre ! ... Mon côté "éternel contemplatif " a été sanctionné pour son manque de vigilance, j'espère qu'il retiendra la leçon pour le futur ?

... Ma jambe va mieux ce n'est pas encore parfait, mais le chantier évolue bien,(ça travail même la nuit) pendant que je dors et parfois ça me réveille ,,, j'ai la guitare qui me démange ,alors je gratte un p'tit peut ,,, mais pas trop , si non ça va retarder les finitions ...

Bisessssssssssssssssssssssssssssssssssssss

Martine 64 23/09/2013 12:31

C'est le problème en montagne, il faut regarder où l'on met les pieds .... mais quand les paysages sont aussi beaux, on lève les yeux et là ...... patatras!!!!
ben, il vaut mieux s'arrêter , ......regarder,..... faire la photo, ..... mais là aussi , il parait que là...... "ça casse les jambes"....LOL.
J'espère que ta jambe va mieux !!!
Bisessssssssssssssssssssssssssssssssss

VICKING38 21/09/2013 17:25

Coucou Martine

Merci pour ta compassion et également pour tes gentilles conseilles ... ouf ! tu m'as épargné la cuirasse .

... C'est les risques du métier ... la prudence est pourtant de rigueur, mais je suis bien obligé de constater que je ne suis pas à l'abri d'un faux pas .. Ici, ça semblait être sans risques, mais le risque zéro n'existe pas ... J'ai regardé le beau paysage qui s'offrait à moi et il était à tomber sur le cul (pas sur la jambe)

bisessssssssssssssssssssssssssssssssssssssssss

gilou26 21/09/2013 14:14

salut a vous deux,ton report est vraiment très bien fait,je me délecte a chaque fois de tes récits qui sont fort bien expliqués(trop même hihi)heureusement que tu ne fais pas pareil avec les torrents ou on est allé mon ami.bon j’espère que ça va mieux pour ta jambe.

VICKING38 21/09/2013 15:14

Salut Gilou,

Merci ... Nous aussi, on ce fait plaisir quand on est au coeur de ces paysages.

Il faut souvent transpirer pour les atteindre (mais c'est à ce prix que l'on se maintient en "forme") ... c'est bien triste de s'encroûter ou le moindre petit effort devient une punition... il faut toujours chercher à repousser ces limites et quel que soit son état de santé (ceci pour une vie "plus facile")

Pour les détails : je ne peux pas faire la même chose pour les torrents, sinon il y aurait des rués "d'oiseaux" de mauvaises augures sur ma majorité de ces jolis endroits ... Ces endroits-là doivent rester sauvages et intimistes et être partagé avec les gens que l'on connaît et que l'on aime ... (Partager, ce n'est pas le chanter sur la place du village) ...au risque de rayer de sa mémoire des souvenirs d'un endroit que l'on trouvait sublime.

... En montagne, je peux me permettre d'en dire plus, car il y a de plus de place pour partager et surtout il faut faire l'effort d'y aller.

ps/ pour ma jambe, ça va nettement mieux (un p'tit coup de papier verre (en double 00) + un coup de vernis marin et tout rira bien) ... ça fait déjà 16 jours que cela a eu lieu.

@+ Gilou et à bientôt pour d'autres aventures.

pierrot 20/09/2013 10:43

Bonjour René,toujours de superbes rando que vous faites j'adore dire que je suis resté en Isère 30 ans
et jamais fait ses rando.
Par contre tu as pas fait semblant pour ta jambe ça c'est bien amélioré depuis j'espère.
Demain si tout va bien je vais me faire une rando pas trop fréquenté pas évident pour y aller au moins 12 lacs sur le circuit si je ne me goure pas,par contre chez nous plus de pêche
Au plaisir de revoir une nouvelle rando de tes supers coins.
A plus.
Pierrot

VICKING38 21/09/2013 06:37

Salut Pierrot,

... Et bien tu vois, ça, je ne le savais pas ! Tu as quitté la région, pour une autre belle région !

La jambe va mieux, depuis ... le corps humain à réparer tous seul ! ... si seulement les voitures pouvaient faire la mêmes choses à chaque égratignures,

J'espère que tu auras du beau temps pour faire cette belle rando avec quelles belles photos à consulter,

... En tout cas, je les attends !

@ Bientôt Pierrot ... et bonne balade en montagne

@+ René

VICKING38 20/09/2013 06:22

Salut Léo le matinal,

tu as raison de dire qu'il faut en profiter , il y a déjà neigé sur Belledone, la saison n'est pourtant pas fini , j'espère cependant en faire un ou deux avant la feRmeture (à des altitudes moins élevées, donc il y fera moins froid)

... Les températures baisses en dessous de dix degrés autour des lacs en plein de journée , alors s'il y a du vent , ça commence à cailler sec, du coup le plaisir est moins évident, j'espère cependant en faire encore avant la fermeture , même si les parties de pêche sont plus courtes ... de toutes façons quand ,j'ai déjà péché 2h ,2h 30 , l'envie s'estompe

@+ René

Leo 20/09/2013 05:51

slt les tourtereaux des montagnes !
Bravo ! Bravo! j'adore vos randos, p'itin rené t'a pas fait dans la dentelle avec ton bobo, je vois que tout va bien pour vous, sympa cette halte au refuge, profitez-en bien , l'hiver se rapproche :-)
@+léo

compteur de visites

...... TRADUCTEUR ......

Articles récents

PHASE LUNAIRE ACTUELLE

Pour accéder à mon ancien blog, cliquez sur le logo.

Photo miniature avec lien vers vicking38

… C'est là aussi que vous trouverez tout mes liens et mes blogs amis.

Hébergé par Overblog