Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
BIENVENUE SUR LE BLOG DE VICKING38

BIENVENUE SUR LE BLOG DE VICKING38

Découvrez ici des moments de vie, pêche, nature, escapades, également le plaisir de mes découvertes.

Publié le par VICKING38
Publié dans : #Matériel et utilisation

 

Petit guide d’utilisation des poissons nageurs

 

"j'ai trouvé sur le net ce guide bien utile  pour comprendre leurs propriétés, en un coup d’œil … Et j'ai donc choisi de vous en faire profiter " 

 

On distingue trois grandes catégories de poissons nageurs :  

 

  • - 1.  les flottants
  • - 2. les suspendeurs
  • - 3. les coulants
  •  

Cette simple différence de densité conditionne directement l'utilisation de ces leurres en fonction des conditions de pêche rencontrées.

 

1. les flottants

 

-1.1 les flottants sans bavette

 

  • type de leurre : popper ; stick bait
  • profondeur de nage : de 0 à 20 cm

 

  • 1
  •      
  • Descriptif : ces leurres restent en permanence en surface et ne plongent que très brièvement. Ils sont, sans aucun doute, ceux où le pêcheur a le plus d'incidence sur la nage.
    L'absence de bavette ne leur confère pas les frétillements " automatiques " qu'ont les autres types de poissons nageurs. En action de pêche, la nage de ces derniers est déterminée par la vitesse de récupération et surtout l'amplitude des mouvements imprimés à la canne.
  •  
  • Utilisation : prospection rapide, pêche des bordures, des herbiers et des pourtours de bois noyés et pontons. Ces leurres permettent aussi d'insister sur un poisson repéré.  

 

 

-1.2 les flottants peu plongeurs (petite bavette)  


  • type de leurre : Rapala original
  • profondeur de nage : de 0 à 1,5 m 

 

2

   

  • Descriptif : ces leurres munis de courtes bavettes flottent au repos et plongent lentement à la récupération, dès que l'on interrompt cette dernière ils remontent lentement à la surface.

 

 

  • Utilisation : prospection rapide dans les faibles hauteurs d'eau, sur des poissons actifs en surface ou dans des courants soutenus et uniformes de type radier, prospection systématique au dessus d'herbiers noyers ou au travers des trouées. 

 

-1.3 les flottants grand-plongeurs (grande bavette)

 

  • type de leurre : cranckbait – Tail Dancer
  • profondeur de nage : de 1,5 à 7 m 

 

3

  •   
  • Descriptif : ces leurres munis de grandes bavettes flottent au repos et plongent très rapidement à la récupération, dès que l'on interrompt cette dernière ils remontent vers la surface. Leur grande et large bavette leur permet de passer au travers des obstacles sans s'y accrocher. De plus, elle sert aussi d’indicateur en tapant sur le fond ou un obstacle sans que le leurre s’accroche. Elle peut aussi servir de « teaser » en grattant les fonds sablonneux comme un blanc qui fouille.
  •  
  • Utilisation : prospection rapide en pleine eau ainsi que sur les bordures si les poissons sont actifs, prospection lente et méthodique sur le fond et au travers des obstacles (bois noyés; éboulis rocheux, cassures…) si l'activité est réduite.

 

2. les suspendeurs

 

Ces leurres de conception assez récente ont une densité très proche de celle de l'eau, ils ont donc la faculté de rester suspendus dès que la récupération est interrompue.  


-2.1 les suspendeurs peu plongeurs (petite bavette)

 

  • type de leurre : husky-jerk
  • profondeur de nage : de 0 à 2 m   
  •  

4

  

  • Descriptif : ces leurres au profil généralement allongé, plongent lentement à la récupération jusqu'à un certain pallier ils remontent ensuite si on relève la canne. La faible taille de leur bavette permet de les désaxer en imprimant au leurre de brusques tirées suivies de relâchés. Les écarts ainsi obtenus sont proportionnels à l’amplitude des tirées.
  •  
  • Utilisation : prospection des eaux peu profondes avec présence de courant, d’herbiers, de rochers, ces leurres permettent une exploitation rapide des endroits aux multiples postes apparents. Le poisson nageur est animé de poste en poste en réalisant des arrêts plus ou moins prolongés sur les secteurs les plus prometteurs. Moins le poisson est actif, plus les pauses doivent être marquées.
    Prospection rapide en eau peu profonde et uniforme, l’animation consiste à imprimer au leurre des accélérations suivies d’écarts latéraux et de pauses bien marquées.
  •  

-2.2 les suspendeurs grands plongeurs (grande bavette)

  

  • type de leurre : Glass Shad  Rap, down deep husky jerk
  •  profondeur de nage : de 1,5 à 4,5 m
  •  2-2 
  •  

Descriptif : la grande taille de la bavette engendre une plongée rapide du leurre, les modèles les plus allongés se désaxent facilement. Les plus trapus du type cranckbait gagnent à être animés avec des coups de scion plus doux et de manière plus linéaire. Quel que soit le modèle utilisé, ne pas hésiter à varier la vitesse de récupération. 

 

  Utilisation : prospection rapide en pleine eau, pêche des ruptures de pente, d’éboulis rocheux, des pieds de falaise, des bordures d’arbres immergés et des pontons. Malgré la taille de la bavette, ces leurres ne se faufilent pas au travers des obstacles aussi aisément que les flottants de même forme. Ils sont en revanche imbattables pour déclencher l’attaque de poissons suiveurs. Pour ce faire, dès la présence du poisson détectée imprimer au leurre une brusque accélération suivie d’un petit écart latéral puis d’un arrêt.

 

 

3. les coulants

 

-3.1  les sans bavette avec attache dorsale

 

  • type de leurre : ratllin’rap
  • profondeur de nage : de 1,5 à 8 m en linéaire et de 1,5 à 14 m en verticale 
  •  6 
  • Descriptif : très denses, ces leurres ont la particularité de couler rapidement. Un méplat sur le dessus de la tête joue le rôle de bavette. Le point de fixation permet d’obtenir une nage verticale (mouvement de dandine) ou linéaire en cas de récupération continue. Entre ces deux cas de figure, il existe un nombre infini de possibilités.

Utilisation : pêche de poissons actifs sur de grandes étendues, dans des remous puissants et dans des profondeurs inférieures à six mètres. Pêche en verticale pour des poissons peu actifs et dans les endroits exigus.  

 

-3.2 les coulants avec petite bavette

 

  • type de leurre : rapala countdown
  • profondeur de nage : de 1 à 5 m

 

  • 7   
  • Descriptif : ils ressemblent aux flottants à la différence près qu’ils sont lestés. Ils coulent à l’arrêt, nagent de manière rectiligne à vitesse constante et remontent si on accélère.

   

  • Utilisation : ces poissons nageurs coulent de manière régulière, ils permettent, en prenant soin de compter le temps de descente de localiser à quel niveau évoluent les carnassiers. De même avec ce système de compte à rebours, on peut avec certitude pêcher à plusieurs reprises à la même profondeur. Ils sont indispensables
  • pour toutes les pêches dans les courants et offrent de très bons résultats dans les eaux « mortes » avec une animation type mort manié.  

Voici le lien en question avec encore  plus de détailles >>> ici ... Merci aux hauteurs de ce guide bien utile  

Commenter cet article

VICKING38 13/11/2010 08:52


^^ ... Salut Cyril … daccord avec toi !... je te souhaite une bonne journée …


BAILFLY 13/11/2010 07:48


Tu as entièrement raison, le but c'est de se faire plaisir et de partager de bons moments. C'est l'essentiel même de notre pratique.
@+Cyril


VICKING38 13/11/2010 07:32


Salut Cyril,

Pas facile de si retrouver avec tous ces noms de poissons nageurs…D’ailleurs, moi j’ai abandonné !
Mieux vaux essayer de comprendre leurs nages et leurs animations

Tout comme toi j’ai eu la même impression et la même analyse en voyant ce qu’est devenue la pêche aux leurres

J’en étais resté aux cuillères, poissons souples … Mais je ne me rappelle plus s’il y avait déjà des poissons nageurs

On ne parlait pas de tresse ni de fluorocarbone et le reste qui suit (matériels, floot tube… etc. ) mais c’était pour moi 18 ans en arrière et je pratiquais dans les Vosges essentiellement sur le
lac de Bouzey

Donc, je m’y suis remis cette année … un bon complément de la PALM et autres … Cela occupe encore quelques belles journées après la fermeture de la première catégorie … Une excuse aussi pour passer
un moment avec les copains au bord de l’eau

… Mais quand même, je préfère les eaux vives, aux eaux closes … Ce qui ne veut pas dire que cette pêche et dénué d’analyse, de réflexion … et bien sûr d’émotions !

… Car l’attaque d’un brochet, c’est vif et violant … Attention au palpitant, cardiaque s’abstenir !!! lol

Moi j’y trouve surtout un gros plaisir à être encore en pleine nature et retrouver les copains

@+
René


BAILFLY 12/11/2010 22:31


Salut René,

Punaise!!! Cela devient compliqué la pêche aux leurres.

Moi je me suis arrêté aux bonnes vieilles cuillères Mepps n°2. Je serais perdu avec tous ces leurres.
Ça donne envie, peut-être un jour je m'y remettrai.
@+Cyril


VICKING38 10/11/2010 18:24


Ho celui-ci me fais un GRAND plaisir, ce post … …Gros bisous de France on vous love, on pense à vous … kisses, kisses, kisses

@ ++ bientôoôôt ^^ :’(


DMFLY 10/11/2010 17:09


Petit bonjour du Viet Nam.
Tres beau sujet.
Vivement le retour pour taquinet de la grosses truites et brochets.
Dmfly


compteur de visites

...... TRADUCTEUR ......

Articles récents

PHASE LUNAIRE ACTUELLE

Pour accéder à mon ancien blog, cliquez sur le logo.

Photo miniature avec lien vers vicking38

… C'est là aussi que vous trouverez tout mes liens et mes blogs amis.

Hébergé par Overblog