Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
BIENVENUE SUR LE BLOG DE VICKING38

BIENVENUE SUR LE BLOG DE VICKING38

Découvrez ici des moments de vie, pêche, nature, escapades, également le plaisir de mes découvertes.

Publié le par VICKING38
Publié dans : #Ma vidéothèque

 

Float tube et poppers' games

 

... Une petite vidéo  pour toi, ALAN ... Un autre enragé, qui va  faire des p'tits ... (lol)   

... C’est bien ça, que tu cherchais à me montrer comme paysage ! ...  en plus là, on peu au moins y accéder  en mobylette (lol)

 

Voir les commentaires

Publié le par VICKING38
Publié dans : #Ma vidéothèque

 

 ... L’hiver pointe le bout de son  nez, il fait gris, un cycle  normale et incontournable ... Pour de nouveau vivre  la beauté d’une nouvelle saison ... en rêvant à cela. 

 

Voir les commentaires

Publié le par VICKING38
Publié dans : #Nœuds de pêche

 

"Une liste de  nœuds bien utiles ! ... Un raccourci qui a trouvé  place sur mon blog, pratique et à disposition" ... (source, carnassiers.com)

   32-4-copie-1

 
- Nœuds pour nylon ou tresse
 

    Le nœud Albright
    Le nœud Pitzen
    Le nœud Baril
    Le nœud Palomar
    Le nœud universel
    Le raccord universel
    Les nœuds de Potence et nœud du Chirurgien
    Le nœud pour hameçon à palette
    Monter deux hameçons en tandem
    Empile à longueur réglable pour le mort manié

 

- Nœuds pour acier
 

    Nouer un bas de ligne en acier 7 brins.
    Faire une empile à la bonne longueur sur une monture  mort manié
 

Voir les commentaires

Publié le par VICKING38
Publié dans : #Sorties plans d'eau et barrages

(Samedi le 13/11/2010)

 

 … Pêcher en observant toutes ces merveilles  

 

 Cela me paraissait inconcevable, de ne pas être dehors ce jour là ... Quelle belle journée !  

 

01

   

... Fin de matinée, la brume se leve complètement  pour laisser  place aux rayons du soleil ... Quelle chance !

 

Malika  est prête  pour tester sa nouvelle tresse et étrenner son  nouveau  gilet carnassier ... Mais, eux, seront- t-il décidés, aujourd’hui ?

 

r1 046

  

  Sous un  soleil radieux ...  La chaîne de Belledonne en toile de fond    

 

03

 

... Un ragondin, vient dans ma direction, il me semble qu'il n'est pas seul, sur ces lieux

 

04

  

... Nous voici coté Chartreuse ... Avec au fond, la dent de Crolles

 

05

 

On évolue dans un décor somptueux ... Et après 2 h30 de pêches, nous  avons pris que quatre perches

...  Voici la plus grosse (28 cm) ... Bravo Malika    

  06

   

Après un pique-nique bien agréable par ce temps, reprise des hostilités

 

 ... Je multiplie les changements de leurres, varie les animations    

 

Rien ne doit être laissé au  hasard  ... Observez la  précision avec  laquelle, je me  suis placé  au centre des cercles formés  par  l’eau ... (lol) 

    07 

 Mieux vaut ne pas faire de bruits dans l'eau ... Donc, évitez d'y rentrer, sauf raisons  extrêmes 

 Les ondes de choc commis par vos pas sur les berges, doivent être limités en marchant doucement ...  

 

Pas de mystères ! ...  A la pêche, la discrétion et de rigueur, quelle que soit la technique  employée ... Restez  vigilant dans vos déplacements, soyez discret 

   

... On se laissera distraire par les ragondins ... Et, en y allant doucement, on les approchera de prêt   

  08

   

Origine du ragondin : 

Ce mammifère de l’ordre des rongeurs est  originaire de l’Amérique du Sud, introduit en France pour sa  peau.

 

 Mais, dans les années 1930, sa fourrure est passée de mode et, l’élevage n’étant plus rentable, les animaux ont été relâchés dans la nature où ils se sont rapidement acclimatés.

 

 Aujourd’hui, le ragondin est présent sur tout le territoire national, sauf en altitude

 

... Le froid est un facteur limitant et les hivers rigoureux leur sont fatals :

D'origine tropicale, l'organisme du ragondin n'est pas adapté au gel comme celui du  castor. Lors d'hivers rigoureux, de nombreux ragondins ont la queue qui gèle, ce qui dégénère en gangrène mortelle.

 

09

   

Que mange-t-il : 

C’est un rongeur ; herbivore, son régime est normalement constitué de céréales, de racines, d'herbes ou autres.

 

Nuisances : 

Dans certaines régions à très forte densité de ragondins, et lorsqu'il a à sa disposition un vaste réseau de fossés et canaux, les terriers du ragondin participent à la déstabilisation des berges.

 

 

... Tout doucement aussi, la brume reviendra

  

10

 

Mais, on aura du mal  à quitter les lieux ... Pourtant, les beaux poissons n’ont pas été  les vedettes de cette belle soirée .

 

En bonus, la vidéo ... Les ragondins aiment le maïs !

 

   

Voir les commentaires

Publié le par VICKING38
Publié dans : #Matériel et utilisation

 

Petit guide d’utilisation des poissons nageurs

 

"j'ai trouvé sur le net ce guide bien utile  pour comprendre leurs propriétés, en un coup d’œil … Et j'ai donc choisi de vous en faire profiter " 

 

On distingue trois grandes catégories de poissons nageurs :  

 

  • - 1.  les flottants
  • - 2. les suspendeurs
  • - 3. les coulants
  •  

Cette simple différence de densité conditionne directement l'utilisation de ces leurres en fonction des conditions de pêche rencontrées.

 

1. les flottants

 

-1.1 les flottants sans bavette

 

  • type de leurre : popper ; stick bait
  • profondeur de nage : de 0 à 20 cm

 

  • 1
  •      
  • Descriptif : ces leurres restent en permanence en surface et ne plongent que très brièvement. Ils sont, sans aucun doute, ceux où le pêcheur a le plus d'incidence sur la nage.
    L'absence de bavette ne leur confère pas les frétillements " automatiques " qu'ont les autres types de poissons nageurs. En action de pêche, la nage de ces derniers est déterminée par la vitesse de récupération et surtout l'amplitude des mouvements imprimés à la canne.
  •  
  • Utilisation : prospection rapide, pêche des bordures, des herbiers et des pourtours de bois noyés et pontons. Ces leurres permettent aussi d'insister sur un poisson repéré.  

 

 

-1.2 les flottants peu plongeurs (petite bavette)  


  • type de leurre : Rapala original
  • profondeur de nage : de 0 à 1,5 m 

 

2

   

  • Descriptif : ces leurres munis de courtes bavettes flottent au repos et plongent lentement à la récupération, dès que l'on interrompt cette dernière ils remontent lentement à la surface.

 

 

  • Utilisation : prospection rapide dans les faibles hauteurs d'eau, sur des poissons actifs en surface ou dans des courants soutenus et uniformes de type radier, prospection systématique au dessus d'herbiers noyers ou au travers des trouées. 

 

-1.3 les flottants grand-plongeurs (grande bavette)

 

  • type de leurre : cranckbait – Tail Dancer
  • profondeur de nage : de 1,5 à 7 m 

 

3

  •   
  • Descriptif : ces leurres munis de grandes bavettes flottent au repos et plongent très rapidement à la récupération, dès que l'on interrompt cette dernière ils remontent vers la surface. Leur grande et large bavette leur permet de passer au travers des obstacles sans s'y accrocher. De plus, elle sert aussi d’indicateur en tapant sur le fond ou un obstacle sans que le leurre s’accroche. Elle peut aussi servir de « teaser » en grattant les fonds sablonneux comme un blanc qui fouille.
  •  
  • Utilisation : prospection rapide en pleine eau ainsi que sur les bordures si les poissons sont actifs, prospection lente et méthodique sur le fond et au travers des obstacles (bois noyés; éboulis rocheux, cassures…) si l'activité est réduite.

 

2. les suspendeurs
 

Ces leurres de conception assez récente ont une densité très proche de celle de l'eau, ils ont donc la faculté de rester suspendus dès que la récupération est interrompue.  


-2.1 les suspendeurs peu plongeurs (petite bavette)

 

  • type de leurre : husky-jerk
  • profondeur de nage : de 0 à 2 m   
  •  

4

  

  • Descriptif : ces leurres au profil généralement allongé, plongent lentement à la récupération jusqu'à un certain pallier ils remontent ensuite si on relève la canne. La faible taille de leur bavette permet de les désaxer en imprimant au leurre de brusques tirées suivies de relâchés. Les écarts ainsi obtenus sont proportionnels à l’amplitude des tirées.
  •  
  • Utilisation : prospection des eaux peu profondes avec présence de courant, d’herbiers, de rochers, ces leurres permettent une exploitation rapide des endroits aux multiples postes apparents. Le poisson nageur est animé de poste en poste en réalisant des arrêts plus ou moins prolongés sur les secteurs les plus prometteurs. Moins le poisson est actif, plus les pauses doivent être marquées.
    Prospection rapide en eau peu profonde et uniforme, l’animation consiste à imprimer au leurre des accélérations suivies d’écarts latéraux et de pauses bien marquées.
  •  

-2.2 les suspendeurs grands plongeurs (grande bavette)

  

  • type de leurre : Glass Shad  Rap, down deep husky jerk
  •  profondeur de nage : de 1,5 à 4,5 m
  •  2-2 
  •  

Descriptif : la grande taille de la bavette engendre une plongée rapide du leurre, les modèles les plus allongés se désaxent facilement. Les plus trapus du type cranckbait gagnent à être animés avec des coups de scion plus doux et de manière plus linéaire. Quel que soit le modèle utilisé, ne pas hésiter à varier la vitesse de récupération. 

 

  Utilisation : prospection rapide en pleine eau, pêche des ruptures de pente, d’éboulis rocheux, des pieds de falaise, des bordures d’arbres immergés et des pontons. Malgré la taille de la bavette, ces leurres ne se faufilent pas au travers des obstacles aussi aisément que les flottants de même forme. Ils sont en revanche imbattables pour déclencher l’attaque de poissons suiveurs. Pour ce faire, dès la présence du poisson détectée imprimer au leurre une brusque accélération suivie d’un petit écart latéral puis d’un arrêt.

 

 

3. les coulants

 

-3.1  les sans bavette avec attache dorsale

 

  • type de leurre : ratllin’rap
  • profondeur de nage : de 1,5 à 8 m en linéaire et de 1,5 à 14 m en verticale 
  •  6 
  • Descriptif : très denses, ces leurres ont la particularité de couler rapidement. Un méplat sur le dessus de la tête joue le rôle de bavette. Le point de fixation permet d’obtenir une nage verticale (mouvement de dandine) ou linéaire en cas de récupération continue. Entre ces deux cas de figure, il existe un nombre infini de possibilités.

Utilisation : pêche de poissons actifs sur de grandes étendues, dans des remous puissants et dans des profondeurs inférieures à six mètres. Pêche en verticale pour des poissons peu actifs et dans les endroits exigus.  

 

-3.2 les coulants avec petite bavette

 

  • type de leurre : rapala countdown
  • profondeur de nage : de 1 à 5 m

 

  • 7   
  • Descriptif : ils ressemblent aux flottants à la différence près qu’ils sont lestés. Ils coulent à l’arrêt, nagent de manière rectiligne à vitesse constante et remontent si on accélère.

   

  • Utilisation : ces poissons nageurs coulent de manière régulière, ils permettent, en prenant soin de compter le temps de descente de localiser à quel niveau évoluent les carnassiers. De même avec ce système de compte à rebours, on peut avec certitude pêcher à plusieurs reprises à la même profondeur. Ils sont indispensables
  • pour toutes les pêches dans les courants et offrent de très bons résultats dans les eaux « mortes » avec une animation type mort manié.  

Voici le lien en question avec encore  plus de détailles >>> ici ... Merci aux hauteurs de ce guide bien utile  

Voir les commentaires

Publié le par VICKING38
Publié dans : #Sorties plans d'eau et barrages

 

... La fin de semaine fut meilleure 

 

Cette semaine avait mal  commencé, deux sorties avec Fabien ... Et rien !

... Le néant total .... La Bérézina ; Waterloo  en 5 à 6 heures de pêche  

... Il fallait qu’ça cesse ! 

 

01

     

L’père Alan étant de repos ce vendredi, nous avons pris  la  direction  des  plans d'eau, pour une sortie carnassier 

 

 ... Et l’homme à la belle casquette me rabattra  tous les poissons !

 ...  Dans un  premier temps, je serai  spectateur ... Il n'y a  qu’Alan, qui pique des poissons,  mais sans pour au temps les mettre  hors de l’eau  

 

02

  

Les brochets suivent  jusqu’aux  bords,  ce qui nous sert de leurres.  

 

... Ils tournent autour et tapent à coup de  becs,  comme-ci  un chat s’amuserait avec une sourie,  qu'il ne veut pas croquer 

... Les lunettes polarisantes, facilite la vision de ce  spectacle, qui m'énerve un peu ! 

 

... Jusqu’à un moment, où il  succombe !   

 

03

  

 Quand même ... Pas trop tôt !  

 

04

   

On change de côté ... Même mode opératoire, il y a des brochets,  mais, des endormis ... dépourvu  d’attaques franches  

 

... Mon deuxième ... QUEL VEINARD ! 

 

05

 

... Alan ce jour-là fera  bouger 5 brochets et deux grosse  perches ... Sans  réussir à en   sortir  un seul de l’eau ... Quelle injustice !

 

Mais, on en aura  vu, aujourd'hui ... Bien  loin, d'avoir connu  l’ennuie ! 

 

 

 ... Le lendemain, j'y suis de nouveau

 

 

 J’ai espéré attraper un sandre ... Je l’ai tenu sur 3 mètres ... Mais, 

 

07

 

Comme je ne l’ai  pas vue, il y a donc toujours une part d’incertitude, la  bête  donnait de  gros coups de tête bien marquer ... Un de ces signes caractéristiques, celons mes voisins  pêcheurs et connaisseurs 

 

08

 

 Cette journée fut trés belle, j’ai pu échanger avec d’autres pêcheurs qui maîtrisaient d’autres techniques  

  

09

 

 J’ai découvert à quoi ressemblait un  carassin ...

  

10

     

Ça ressemble à une petite carpe commune, mais, dépourvue de barbillons et avec des nageoires sombres  

 

11

 

Certains, se demanderons  à quoi ressemble une carpe commune ... Ben, en voilà une !

 

13 

Elle fait 8 kg et c’est la carpe qui a été  prise, par  Dylan et Steven, devant mes yeux.

Ces deux mordu de la pêche à la carpe,  n’en sont pas à leurs premiers coup d’essai, ils en prennent régulièrement ... et des  plus grosses

 

12

   

Une dernière photo, avant la remise à l’eau, tout cela pratiquée, avec délicatesse et dans l’art de leur passion  

 

14

 

 ... Bravo à ces deux sympathiques passionnés, que je croise régulierement sur ce plan d’eau.

 

PS :  

  "Bon ... Fabien, il va falloir qu’on s’entraîne, car le père Alan a quelques  longueurs d’avance sur nous ... j’avais l’impression d’être à la pêche avec un chien d’arrêt pour pêcheur  

... Un aimant  à poisson, quoi ! "   

Voir les commentaires

Publié le par VICKING38
Publié dans : #Matériel et utilisation

 

... Un pense-bête bien utile et à porté de main  ! 

 

01

1. Montage Weightless :  Un  montage anti-herbe non plombé (weight = poids et less = sans) utilisé pour pêcher dans les herbiers et les obstacles.Après avoir traversé le leurre, la pointe de l'hameçon texan est à nouveau piquée dans ce leurre, afin de ne pas accrocher en action de pêche 

 

022. Montage Texan : Un hameçon texan simple (de forme wide gap) planté dans le corps du leurre souple sans en ressortir, une  perle en caoutchouc ou un stop float  pour protéger le nœud de l'hameçon et amortir les éventuels chocs provoqués par le plomb balle coulissant placé juste au dessus ... On peu aussi,  ajouter un stop float au dessus du plomb balle, ce qui permet de garder l'ensemble compacte, lors d'un passage  sur un obstacle (conseil  de mon amis Alan) ... Merci

 

Un montage vraiment très adapté pour prospecter les endroits fortement encombrés qui constituent   toujours des abris et des postes d'affût pour les carnassiers  

 Un montage vraiment très adapt                            

033. Montage Splitshot : Dans le cas présent, il y a  un hameçon simple qui traverse la tête du leurre souple, et un corps de ligne sur lequel est pincé un petit plomb d'un poids maximum de 5 gr (la plombée doit rester légère si l'on veut conserver un montage efficace)  

 

044. Montage Carolina : Là aussi l'hameçon Texan simple (de forme wide gap) surmonté à 30cm  d'un petit émerillon baril très discret et d'une plombée généralement très peu coulissante (sur environ 2 à 3 cm selon le plomb utilisé) 

 

Cette version américaine de notre bon vieux montage  tirette (plombée coulissante), est parfait pour rechercher les poissons difficiles calés sur le fond, de plus là aussi nous avons un hameçon anti-herbe  

 

065. Montage Wacky : Dans le cas présent, l'hameçon est piqué dans le centre du leurre souple, et lors de l'action de pêche en "tiré relâché" 

 

les côtés du leurre font comme des mouvements d'ailes en vibrant ; c'est ce qui attirera le carnassier et provoquera l'attaque.

   

056. Montage Drop shot : Ce montage est constitué d'un plomb à sa base, puis à environ 30cm  au dessus, le corps de ligne pourvu d'une courte potence, armée d'un hameçon simple sur lequel il convient de placer un leurre tel un ver, ou autes     

 

Ce type de montage est conçu pour les pêches en verticale, en particulier dans les endroits profonds que la majorité des poissons nageurs ne parvient pas à atteindre.  

 

 

 

 

Voir les commentaires

compteur de visites

...... TRADUCTEUR ......

Articles récents

PHASE LUNAIRE ACTUELLE

Pour accéder à mon ancien blog, cliquez sur le logo.

Photo miniature avec lien vers vicking38

… C'est là aussi que vous trouverez tout mes liens et mes blogs amis.

Hébergé par Overblog